Hommage à Tomi Ungerer

Le 11 octobre 2017, à la foire de Francfort. Kitty Crowther et Timothée de Fombelle se prêtaient à un exercice d'admiration dédié à Tomi Ungerer. En est ressorti un texte hommage aux ouvrages de l'artiste intitulé "Le Gratteur de croûtes de sang".

Tomi Ungerer qui devait être présent pour cet exercice avait du décliner l'invitation et nous avait adressé une gentille et très agréable lettre.

Nous partageons également la vidéo de Timothée de Fombelle réalisée par Télérama où il rend hommage à Tomi Ungerer en commentant et lisant ses incontournables "trois brigands".

Découvrez tous ces documents regroupés ici.

Le Gratteur de croûtes de sang – de Kitty Crowther

 

Cher Monsieur Tomi Ungerer. Voici un petit exercice d’admiration.
Je suis déjà convaincue que vous êtes immensément admiré-adulé-aimé.
L’exercice se corse pour moi.
Je tente un sentier, peu fréquenté, pour vous honorer.

Je fais partie de ces enfants qui adoraient gratter ses croûtes de sang. Et nous sommes très nombreux.
Mes genoux étaient souvent en sang à force de courir, grimper, pédaler, sauter, et ceci me réjouissait fort bien.
Cela nous était formellement interdit de le faire. Mais, diable,  tellement irrésistible.

Cette petite matière de nous-mêmes, qui se transforme en terre volcanique sanguine.
J’ai une amie précieuse qui m’a avoué, qu’enfant, elle collectionnait ses croûtes de sang et « ciel », celles des autres aussi.
Une douce dingue !!
Comme on les aime passionnément.
Une douce dingue, comme vous.
Un punk « gentleman farmer ».
Un ogre au cœur de diamant.

Lire vos livres fait un peu mal. Mais, comme le grattage de croûtes de sang, on y retourne avec délice. Et on recommence toujours.

 

Consultez également les originaux de cette lettre :

 

L’hommage de Timothée de Fombelle

Timothée de Fombelle, l’auteur de “Tobie Lolness” et de “Vango” nous lit dans son atelier parisien “Les trois brigands”.

La lettre de Tomi Ungerer

Tomi Ungerer avait rédigé cette lettre à destination de Sylvie Vassallo et Nathalie Donikian, respectivement directrice générale et directrice littéraire du Salon. Cette année-là, le SLPJ était chargé de la programmation de la partie jeunesse de la Foire.

La lettre originale de Tomi Ungerer.