École Afficher le menu

Cartes sur table : Stéréotypes et représentations

Comment les auteurs abordent-ils ces questions ? Les évoquer, certes mais pour quoi dire ? Comment le livre peut-il apporter distance et distanciation ? Quels sont les manques dans l’édition ?

Date : jeudi 6 juin 2019

Durée : 1 journée

Formateurs : Clotilde Lebas, anthropologue, Sandrine Mini, éditrice (Syros), Géraldine Chognard, éditrice (Cambourakis) et Gaël Aymon, écrivain.

Prérequis : 
Les participants seront amenés à découvrir en amont un corpus (albums, romans, documentaires, etc.) de 14 titres, classés, deux par deux. 
Envoi de la liste 3 semaines avant la formation afin que chacun en prenne connaissance. 
Il sera demandé aux participants de proposer un livre qui, pour eux, aborde le sujet en se pliant à la règle définie comme suite : selon eux (un seul axe sur les deux à choisir) quel est :
Le livre le plus sexiste (ou un livre sexiste de votre connaissance)
Le livre le plus féministe (ou un livre féministe de votre connaissance) en littérature de jeunesse.

Objectifs : Impulser et articuler une réflexion collective autour d’un sujet et le questionner au regard de la production afférente et actuelle en compagnie de chercheurs, d’éditeurs et d’auteurs. À partir d’une grille d’analyses de présentation et partage d’ouvrages, il s’agira, pour l’ensemble des présents, de diagnostiquer les besoins et les attentes en matière de connaissances dans les domaines abordés et co-construire des bases pertinentes de futures formations.

Programme :

10h15- 11h

En introduction
Intervention de Clotilde Lebas : notions de vocabulaire et proposition d’un lexique balayant la thématique, avec références de livres à l’appui.

11h-13h

Réflexion sur le corpus envoyé en amont. Interrogations dans la comparaison des deux titres choisis autour d’une thématique.
7 thématiques dégagées[1], autour de deux livres à chaque fois pour mettre en confrontation les questionnements et les manières d’aborder le sujet. Analyses et synthèse.

14h-15h :

Table ronde
 : questions de stéréotypes : comment l’édition et la création abordent-elles la question ?
 Avec Clotilde Lebas, anthropologue, Sandrine Mini, éditrice (Syros), Géraldine Chognard, éditrice (Cambourakis) et Gaël Aymon, écrivain.

15h15-16h30 :

A partir du choix de chacun sur l’ouvrage « le plus …. », présentation et discussions à partir de l’introduction de la journée (lexique).

16h30-17h
 :

Bilan de la formation. A t ‘elle modifié la vision des participants sur ces questions ? Qu’est ce qui les a le plus intéressé dans la démarche active ?

[1] Comment la littérature de jeunesse travaille-t-elle les questions de genre et de stéréotypes, à travers les 7 angles ci-dessous :


– Représentations familiales

– corps, représentations physiques et attributs

– de l’esprit et des représentations psychiques et comportementales

– stéréotypes au travail

– fille ou garçon ? Les représentations animales à l’œuvre

– personnages non « genrés » : ni l’un ni l’autre ou l’un et l’autre ?

– portraits et histoire : l’appréhension de l’égalité et du féminisme

 

 

Méthodes pédagogiques :

Formation interactive basée sur des débats ouverts, échanges et points de vue critiques faisant appel aux compétences de chacun des stagiaires et des intervenants invités pour brasser idées et perspectives.

Tarifs :

Formations professionnelles prises en charge : 170 € TTC

Inscriptions personnelles : 70 € TTC

Etudiants/chômeurs : 35 € TTC