Estival Afficher le menu

Les artistes au cœur de nos attractions littéraires

De nombreux artistes seront mis en valeur au Parc d’attractions littéraires qui se tient du 11 au 17 juillet 2018 dans le Parc Georges-Valbon, à la croisée des villes du Bourget, de La Courneuve, Dugny, Garges-lès-Gonesse, Stains et Saint-Denis.

L’événement estival ouvre ses portes à de nombreux créateurs et artistes. Vous pourrez venir à leur rencontre à travers animations, jeux ou ateliers issus de leurs créations respectives.

Pour retrouver le détail des attractions, c’est par ici.

  • Les auteurs du Parc
  • Cruschiform

    Illustration, design graphique, jeux, Cruschiform expérimente, explore et questionne ses propres limites à travers ses ouvrages. Travail sur les formes, renouvellement de ses vocabulaires graphique et narratif sur chaque nouveau projet motivent ses créations. Couronnée par le Prix « Pépite du livre illustré » en 2017, et le Prix Andersen, illustration en 2018, elle laisse entrevoir, avec malice et finesse, des mondes denses et colorés.

    Dernier titre paru : Colorama, Gallimard Jeunesse / Giboulées, 2017.

  • Anne-Margot Ramstein et Matthias Arégui

    Anne-Margot Ramstein

    Après des études en illustration, à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg, Anne-Margot Ramstein ne cesse de « transformer » les formes, de dissimuler, de mettre en mouvement, seule ou accompagnée par Matthias Arégui. Ses ouvrages, où la narration se joue des contrastes, des points de vue, des échelles, sont comme de grands tableaux, riches de sens et de nuances.

    Avant Après chez Albin Michel Jeunesse, en 2013, a obtenu le Bologna Ragazzi Award dans la catégorie « Non Fiction ».

    Dernier titre paru : Otto ou l’île miroir, Éditions 2024, 2018.

  • Matthias Arégui

    Après des études à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg, Matthias Arégui a travaillé pour la presse et l’édition. Ses bandes dessinées sont publiées aux éditions 2024 ou chez Thierry Magnier. En collaboration avec Anne-Margot Ramstein, il a fait paraître un certain nombre de titres où le mouvement, les formes, les contrastes et points de vue jouent avec la page… Avant Après chez Albin Michel Jeunesse, en 2013, a obtenu le Bologna Ragazzi Award dans la catégorie « Non Fiction ».

    Dernier titre paru : Papayou, Thierry Magnier, 2018.

  • Joëlle Jolivet

    De ses études de graphisme aux Arts appliqués, elle a gardé le goût du dessin d’après nature, ce qui l’a très vite menée à l’illustration. Aux Beaux-Arts, elle s’initie à la lithographie et choisit la gravure sur linoléum, son principal moyen d’expression aujourd’hui. Joëlle Jolivet travaille également dans la publicité et la presse. Ses imagiers, classés de façon originale, publiés au Seuil Jeunesse ou aux Grandes Personnes, sont autant d’invitations au voyage dans les époques, les cultures du monde…

    Dernier titre paru : Compte avec les pingouins, textes Jean-Luc Fromental, hélium, 2017.

  • Mathis

    Après une formation de dessinateur en bâtiment et travaux publics, il entre aux Beaux Arts d’Épinal et de Nancy… Auteur d’albums, des bandes dessinées et de romans, Mathis aime jouer avec les mots, les sonorités, les formes ! Sa série Boris éditée chez Thierry Magnier a été adaptée en dessin animé. L’enfance est souvent au cœur de ses ouvrages. Tendresse et humour jalonnent ses titres. Il a conçu, pour La Maison est en carton, plusieurs livres-jeux, Les Extraterrestres en fait partie.

    Dernier titre paru : Cocorico ! : un imagier domino des animaux, Thierry Magnier, 2018.

  • Karim Friha

    Karim Friha prend goût au récit dessiné avec ses lectures de Gaston Lagaffe ou Astérix ! Après des études d’histoire de l’art, il se passionne pour les XVIIIème et XIXème siècle et se lance dans le dessin (magazines et films d’animation). Son premier titre, Le Réveil du Zelphire, a été sélectionné en 2010 par le festival d’Angoulême…La Flamme et L’Orage, dont le 3e tome sortira en août 2018, ouvre sur des cités imaginaires où les éléments n’ont pas dit leur dernier mot ! Son art de raconter des histoires l’a poussé tout «naturellement» à inventer pour le Parc un jeu de rôle…

    Dernier titre paru : La Flamme et l’Orage, vol. 2, Gallimard BD, 2016.

  • Praline Gay-Para

    Libanaise, Praline Gay-Para a fait des études d’ethno-linguistique. Elle nourrit son art du conte grâce à ses voyages, ses collaborations, ses envies de faire partager les cultures du monde, le répertoire ancien ou contemporain où se côtoient des contes des cinq continents et des récits contemporains écrits à partir de faits divers, de rumeurs urbaines et de récits de vie. C’est une conteuse d’ici et maintenant !

    Dernier titre paru : Vives & Vaillantes: sept héroïnes de contes, illustré par Anne-Lise Boutin, Didier Jeunesse, 2018.

    Compagnie Pavé volubile.

  • Delphine Noly

    C’est à l’École Nationale des Arts de Dakar que Delphine Noly se forme au jeu d’acteur, à la danse contemporaine et traditionnelle ainsi qu’aux percussions avant d’être initiée à la kora et au chant. Ses spectacles explorent les liens entre conte et théâtre, récit et musique, voix parlée et voix chantée dans une écriture scénique qui met en jeu le corps et l’espace. Parallèlement à son travail de création mêlant récit, mouvement et musique, elle collabore notamment avec la Maison du Conte (Abbi Patrix), Praline Gay-Para ou Pépito Matéo…

  • Marie Boccacio

    Bibliothécaire à la Ville de Paris, Marie Boccacio est devenue sourde dans l’enfance.
    Elle conte en bilingue (langue orale et langue des signes) pour le plus grand plaisir des yeux et participe à des projets collaboratifs. Son spectacle, Sens dessus dessous, avec Praline Gay-Para est l’un d’eux. Une partie de ce spectacle a été adapté en Livre CD, accompagné d’un DVD en LSF chez Enfance et Musique.

    Dernier titre paru : Du bout des doigts, co-écrit avec Praline Gay-Para, illustré par Cat Zaza, Enfance et musique, septembre 2013 (livre épuisé).

  • Zaü

    Zaü, de son vrai nom André Langevin, né en 1943, a suivi des cours d’arts graphiques à l’École Estienne à Paris. Il puise son inspiration dans ses nombreux voyages et aime à expérimenter différentes techniques (encre de chine, peintures, etc)… L’an passé, Rue du monde, son principal éditeur, a publié Mille dessins dans un encrier pour couronner ses 50 ans d’édition jeunesse.

    Dernier titre paru : Les contes à la coque: 52 contes brefs à mijoter, tartiner et savourer les yeux fermés, textes d’Alain Serres, Rue du Monde, 2018.

  • Michel Séonnet

    Michel Séonnet est né à Nice en 1953. Il a longtemps accompagné le travail d’Armand Gatti dont il a publié et préfacé les œuvres aux Éditions Verdier. Il a mené des actions publiques d’écriture et de création dans de nombreuses villes, particulièrement avec des personnes en difficulté. Il a publié plusieurs romans aux Éditions Verdier et aux Éditions Gallimard, ainsi que des essais et des albums jeunesse, notamment chez Rue du monde, où, sur des images de Zaü ou des photos noir et blanc, il publie des textes qui se combinent à l’infini…

    Dernier titre jeunesse paru : L’homme qui allait devenir le pape François, Hachette romans, avril 2015.

  • Marc Daniau

    Marc Daniau est un artiste éclectique prêt à expérimenter toutes les formes de création. Il s’exprime à travers de nombreux médiums : album, roman, presse, affiche, musique, peinture, photographie, film. Bien souvent, ses envies créatives l’amènent à explorer d’autres contrées que l’illustration. Actuellement, il s’intéresse activement à la question des représentations de soi et de l’autre à travers la réalisation de portraits et d’autoportraits… Il aime particulièrement les expériences collaboratives. Permis de dessiner, une fresque qu’il réalisera en compagnie de Magali Attiogbé et de Éléonore Zuber, en est la preuve.

    Dernier titre paru : Comme un géant, Thierry Magnier, 2017.

  • Eléonore Zuber

    Après des études à l’École des arts décoratifs de Strasbourg, Éléonore Zuber travaille en tant qu’auteure et illustratrice. Elle s’est fait remarquer en auto-éditant les premiers volumes de sa série Lorsque…. Une série qu’elle republiera puis continuera aux éditions Cambourakis, maison d’édition où paraît aussi : Ma famille Zombie. Humour, dessins naïfs au trait caractérisent son travail de créatrice.

    Dernier titre paru : Si tu mets…, avec Ingrid Chabbert, Frimousse, 2017.

  • Magali Attiogbé

    Née à Atakpamé au Togo dans les années 80, Magali Attiogbé a fait ses études aux arts appliqués à Lyon, puis à Paris. Depuis, elle a travaillé pour des supports aussi variés que les affiches, les livres, la presse, les cartes postales, la vaisselle, les jouets, les camions … A côté de son métier d’illustratrice, elle pratique la couture et le chant, parfois même les deux en même temps.

    Dernier titre paru : Le Chat, Amaterra, 2018.

  • Kitty Crowther

    Auteur et illustratrice. Elle a reçu le prix prestigieux « Astrid Lindgren ». Les grandes questions sont magnifiées dans ses albums qui font appel à la confiance, au regard critique des enfants et à leur faculté de discernement… Une auteur qui sait les accompagner sur des chemins parfois hasardeux et difficiles à emprunter mais qui n’a pas son pareil pour les prendre par la main. Kitty Crowther a été choisie par le CNL pour créer l’affiche de Partir en Livre 2018.

    Dernier titre paru : Farwest, textes de Peter Elliott, l’école des loisirs / Pastel, 2018.

  • Olivier Douzou

    Né à Rodez, Olivier Douzou, diplômé en architecture, est auteur, illustrateur et directeur artistique. Bâtisseur de récits, il manie toutes les écritures pour raconter des histoires : illustration, design, communication graphique, scénographie, édition… L’humour et les jeux de lecture sont ses marques de fabrique. Pour le Parc, il a imaginé la scénographie ainsi que le jeu Mappemots.

    Dernier titre paru : Buffalo Belle, Rouergue, 2016.

  • Claude Ponti

    Peintre, dessinateur de presse, auteur-illustrateur, il crée son premier livre pour enfants en 1985 pour sa fille Adèle (L’Album d’Adèle, Gallimard). Depuis, tout un monde poétique et plein d’humour s’ouvre dans ses albums, véritables invitations à la rêverie, à la fantaisie et au pouvoir de l’imaginaire. Claude Ponti, par le foisonnement de détails dans ses images et la truculence de sa langue, trace des chemins qui ne sont jamais des itinéraires bien tracés. En 2009, il crée Le Muz, musée virtuel en ligne d’œuvres réalisées par des enfants du monde entier.

    Dernier livre paru : La Course en livre, l’école des loisirs, 2017.