Salon Afficher le menu
ZEP : 25 ans de Titeuf

ZEP : 25 ans de Titeuf

Titeuf, le héros à la mèche blonde la plus célèbre de la bande-dessinée, souffle cette année sa 25eme bougie. Pour l'occasion, son créateur Zep sera exceptionnellement présent au Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis à Montreuil. Pour vous faire patienter, on lui a posé quelques questions sur son rapport à l'adolescence et sur l'évolution de Titeuf !

Comment percevez-vous la représentation des enfants / ados en BD et littérature jeunesse ?
Lorsque j’ai commencé à dessiner Titeuf, j’étais justement en réaction à cette représentation des enfants et de l’enfance, que je trouvais incomplète. Cela venait sans doute du fait que les auteurs écrivent et dessinent souvent en pensant à leurs propres enfants…et ont envie de les protéger. De ne pas leur montrer le monde tel qu’il est, mais plutôt une version édulcorée, plus positive.
Moi, je n’avais pas encore d’enfant et je partais de mes souvenirs. J’avais envie que tous les sujets de société soient présents dans Titeuf. Justement parce que ce sont ceux qui nous interrogent le plus qui vont animer les débats de cour d’école.

De quelle manière Titeuf a-t-il évolué en 25 ans ? Que nous réserve le dernier album ?
Titeuf continue à observer ce monde avec curiosité. Il ne change pas, mais le monde change et se charge d’apporter de nouveaux sujets. Dans cet album, on croise une manif anti-IVG, le plan Vigie Pirate, on parle du terrorisme, de salafisme, de complotisme, d’internet et des groupes Facebook…et bien sûr, toujours des sujets favoris du personnage: Le mystère des filles et l’absurdité des adultes.

Vous interdisez-vous certains sujets ? Y a-t-il des sujets délicats à traiter ?
Au contraire, plus il est délicat, plus c’est important de le traiter. Ensuite, il faut trouver la bonne histoire…

Quels sont les nouvelles préoccupations que vous abordez ? Titeuf, est-il le reflet de l’ados d’aujourd’hui ?
Titeuf n’est pas encore adolescent. Il est juste avant, sur le seuil de cette adolescence qui le questionne beaucoup. C’est une révolution dans la vie. Peut être la plus grande que nous avons à traverser dans notre existence: Changer de corps, changer de voix, changer de préoccupations (on quitte ses jouets et les hormones vont dicter d’autres intérêts), changer de peau… Il y a de quoi flipper grave!

Selon vous, aide-t-il les lecteurs à affronter les difficultés de cet âge ?
Je rencontre maintenant beaucoup de le lecteurs adultes qui disent « avoir grandi avec Titeuf ». Donc, je pense que oui!

Vous ne vous lassez pas d’écrire et dessiner les aventures de Titeuf, comment arrivez-vous à vous renouveler sans perdre son identité ?
On se connait bien. J’ai passé la moitié de ma vie avec lui. Il est mon double. Il me permet de rester curieux. Etre un enfant depuis 5 ans m’a assurément fait grandir!

L’impertinence et l’humour sont au coeur de la BD, est-ce une nécessité pour traiter des sujets que vous abordez ?
Titeuf est impertinent parce qu’il n’a pas de tabou. Il essaie de comprendre ce qui lui est mystérieux. C’est impertinent pour les adultes…mais pas de son point de vue, je vous assure qu’il est sincère…;)