SalonAfficher le menu
L’imagier de Nathalie Choux pour #nosfuturs

L’imagier de Nathalie Choux pour #nosfuturs

Nathalie Choux a imaginé un jeu de construction interactif pour la partie "composer" de l'exposition du Salon. Sous forme d'imagier géant, ce jeu contient 80 cartes qui peuvent s'assembler les unes aux autres. Elle nous parle de la façon dont elle a envisagé ce travail.

En quoi cette proposition de créer un imagier pour la partie « Composer » de l’exposition nos futurs répond-elle à vos propres envies de créatrice ?

La forme de l’imagier est la plus libre qui soit. Il n’y a pas de personnage ou de décors récurrents soumis à une histoire. Tout repose sur l’évocation et le graphisme.

En écho à la thématique du Salon de cette année, nos futurs, quelles directions pensez-vous donner à vos images ?

Au moment où je vous en parle, je n’ai pas encore commencé à travailler sur ce joli projet, mais j’imagine que la difficulté sera de donner un sens commun à ces cartes. J’aime introduire dans mes images un brin
d’absurdité, ce qui fonctionne plutôt bien avec le thème ! J’aimerais montrer un univers qui échappe à toute logique, entre loufoquerie et poésie.

Jouer à construire son monde, est-ce pour vous se projeter ailleurs ou rêver son futur, s’imaginer et se sentir partie prenante de cette construction ?

Imaginer son futur par un jeu de construction rejoint tout à fait ma conception du monde. Il s’agit de choisir les modules qui feront sens dans un méli-mélo de propositions. Tout est plus facile lorsqu’il y a du choix, alors j’espère que mes images ošriront de multiples « possibles ».