Afficher le menu
Les Petits Champions de la lecture vus par le jury

Les Petits Champions de la lecture vus par le jury

Alors que 4 Petits Champions de la lecture de Seine-Saint-Denis sont encore en course pour cette édition du jeu de lecture à voix haute du Syndicat National de l'édition, 3 jurés nous racontent leur expérience suite à la finale départementale.

Une journaliste, Cécile Ribault-Caillol, un éditeur, Thierry Magnier et une responsable des partenariats pour le réseau Plaine Commune, Florence Schreiber, trois profils bien distincts qui ont participé à la finale départementale des Petits Champions de la lecture en Seine-Saint-Denis, partagent leurs impressions de jurés.

Cécile Ribault-Caillol, journaliste, animatrice de l’émission FranceInfo Junior Livres dont un épisode était d’ailleurs consacré aux Petits Champions de la lecture.

Vos choix ont-ils été évidents ? Êtes-vous revenu(e) dessus ? Si oui, pourquoi ?

En regardant toutes ces vidéos j’ai trouvé cela vraiment émouvant que chacun de ces jeunes s’engage dans sa lecture, que ce soit par le choix du texte ou bien par la façon dont il se l’était « approprié ». C’est donc à contrecœur d’avoir une sélection à faire ! Cependant dans toutes ces belles propositions, certaines sortent vraiment du lot c’est vrai. Il y a de vrais talents, et devant ceux-là on ne peut pas faire marche arrière il me semble…

Quels seraient les trois mots qui vous viennent à l’esprit pour définir l’apport de ce type de jeu de lecture à voix haute ?

3 mots… Pas facile… Un jeu comme celui de la lecture à voix haute permet d’entrer dans une histoire, d’incarner un texte et en pouvant en savourer chaque mot il devient presque le sien. C’est une invitation pour les jeunes à toujours aller plus loin dans la lecture ou tout simplement peut-être de pouvoir y accéder !

 

Thierry Magnier, éditeur, fondateur des Éditions Thierry Magnier.

Depuis plusieurs années je participe au jury des petits champions de la lecture ! Donc c’est toujours avec autant de plaisir de retrouver les participants !

Quelles ont été vos premières réactions lors de votre découverte de ces 12 vidéos ?

Je suis évidemment frustré que cette rencontre se fasse devant des vidéos ! Même si nous sentons la même motivation, rien ne remplace l’ambiance du direct face à son jury, la tension, le trac parfois et même les petites imperfections qui font partie du charme de l’exercice et c’est cela le sel de cette cérémonie ! Mais quel plaisir de voir autant de force, autant de plaisir de soutenir un texte, un auteur malgré la distance, l’éloignement, on ne les sent jamais seuls, derrière eux, les amis, la classe, la famille, l’instit, la bibliothécaire tous sont là pour soutenir et réussir !

Quels seraient les trois mots qui vous viennent à l’esprit pour définir l’apport de ce type de jeu de lecture à voix haute ?

Ces champions me bluffent toujours autant dans leur détermination, leur force, et surtout leur plaisir de partage !

 

Florence Schreiber, Responsable des partenariats, réseau des médiathèques Plaine Commune.

Quelles ont été vos premières réactions lors de votre découverte de ces 12 vidéos ?

Ces 12 regards sur l’écran de mon ordinateur me demandaient de ne pas prendre cela à la légère : on se souvient tout à coup d’avoir été enfant et d’être dans cette attente de savoir si nos efforts, ce que nous avons accepté de travail, ici choisir un livre, lire, répéter le texte, se confronter à un petit public pour certains et pour tous accepter l’œil de la vidéo, si on va être déçu de n’être pas choisi ou si on remet tout en jeu pour l’étape suivante. Quelle responsabilité pour elles, pour eux, et pour nous !

Que vous ont apporté les débats entre les membres du jury ?

Une grande joie à partager avec des spécialistes engagés du livre et de l’enfance ! Des approches convergentes, souvent, car une vision commune et respectueuse de ces enfants lecteurs et lectrices. Mais aussi des vraies différences autour la notion de conformité à un modèle « dominant » du bon lecteur, de la bonne lectrice. Une partie du jury plus attentive à l’effort, à la maitrise, une autre à des enthousiasmes ou à ce qui semble être un dépassement de soi. On aurait bien continué autour d’un verre !