Afficher le menu
Réunion de coordination nationale 2021 “Des livres à soi”

Réunion de coordination nationale 2021 “Des livres à soi”

Le 13 septembre 2021, la réunion de coordination nationale "Des livres à soi" a rassemblé les acteurs et partenaires de ce programme mis en œuvre en 2020-2021 dans 115 quartiers de 71 villes de 12 régions. Au titre de son déploiement national, DLAS est soutenu par le ministère de la Culture ou dans le cadre d'autres dispositifs (Cités éducatives, contrat de ville...).

Pour la quatrième année, ce rendez-vous, qui a obtenu le label “Agir ensemble contre l’illettrisme” dans le cadre des Journées nationales d’action contre l’illettrisme organisées par l’ANLCI, a été conçu comme un grand temps de concertation et de témoignages, pour et par les acteurs du dispositif, sur l’action et leur travail au quotidien.

Ce rendez-vous annuel a été l’occasion de mettre en partage les principaux enseignements de ce parcours de “formation” des parents à la littérature jeunesse dans les structures sociales et enfance de proximité, parcours leur permettant de s’investir ensuite pleinement dans l’acte de lecture partagée avec leurs enfants.

Si le projet Des livres à soi n’existait pas, ça serait l‘année pour l’inventer.

Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, a ouvert la réunion en compagnie de Thierry Claerr, chef du Bureau de la lecture publique au Service du Livre et de la Lecture au ministère de la Culture et Eric Nedelec, directeur adjoint de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI).

Avec 103 villes participantes en cette rentrée, ce projet devient plus pointu, “l’expérience des uns et des autres le fait progresser, c’est un projet participatif“.

Evelio Cabrejo-Parra, psycholinguiste et philologue était quant à lui le grand invité de cette réunion de coordination nationale. Enseignant à l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses, il n’a pas hésité à rappeler que “le livre est un atout précieux pour alimenter la faculté du langage, comme la lecture à voix haute en famille. À la naissance le bébé ne parle pas mais il écoute.

Les acteurs du projet ont également eu la chance de pouvoir découvrir les premiers extraits du documentaire réalisé par Thierry Leclère autour du dispositif Des livres à soi. Ce documentaire a reçu le soutien de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France – Ministère de la Culture.

« Grands principes de l’action et méthodologie de Des livres à soi »

L’après-midi, les professionnels ont été répartis dans plusieurs salles Zoom en fonction de leur zone géographique de manière à favoriser les échanges entre les acteurs ayant déjà mené l’action et ceux la débutant cette année.

« Des livres à soi dans la durée et vers d’autres horizons »

Retours d’expériences, témoignages sur le parcours des parents après le projet, expérimentations singulières, prolongements, modalités de pérennisation du dispositif… Ces temps de partages ont souligné à nouveau l’importance du travail de terrain. On retiendra ainsi ce témoignage d’une maman à l’occasion de son passage en librairie grâce à Des livres à soi  : “Moi je dormirais ici tellement il y a des choses intéressantes, je me réjouis d’offrir ces très beaux livres pour l’anniversaire de mon fils”.