Afficher le menu
10e Art, les chemins buissonniers de la littérature jeunesse

10e Art, les chemins buissonniers de la littérature jeunesse

Un Salon virtuel pour des rencontres inédites avec la littérature jeunesse.

Le 8 avril 2020, l’équipe du Salon du livre de jeunesse a  inauguré un Salon du livre de jeunesse virtuel, intitulé : 10e Art, les chemins buissonniers de la littérature jeunesse.

Ouvert un mercredi, comme le Salon du livre de jeunesse réel, chacun des lieux virtuels de rencontres changera régulièrement de programmation.

Ce Salon a proposé des rencontres multiformes avec la littérature de jeunesse. Des expositions, des interviews d’autrices et d’auteurs, deux web-séries littéraires, des ateliers créatifs autour de l’illustration, des jeux littéraires inédits, des lectures, des conseils de lecture de Kibookin, le relais des initiatives créatrices proposées en ligne par les autrices, les auteurs, et les éditeurs.

Spécialement initié et porté avec le Département de Seine-Saint-Denis, un atelier-challenge géant : « BD Foot », mené avec l’autrice et illustratrice de bande dessinée, Chloé Wary autour de son superbe album, Saison des roses (Flblb), à ouvert ce Salon inédit.

La crise sanitaire et le confinement ont touché de plein fouet la filière du livre de jeunesse, les autrices et les auteurs, les éditeurs, les libraires, les bibliothécaires, les jeunes publics et tous ceux qui les accompagnent : parents, enseignants, animateurs, éducateurs. Chacune et chacun de nous s’interroge sur comment faire face aujourd’hui et les jours à venir. Et tous, nous pensons à demain.

Dans cet entre-deux, l’équipe du Salon du livre de jeunesse a relevé ce défi en proposant ce qu’elle sait le mieux faire : opérer des rencontres de haut vol entre les enfants, les jeunes et la littérature de jeunesse.

Une rencontre inédite avec la littérature jeunesse. Un art à part entière, un art très singulier parce qu’il conjugue sous de multiples formes le rapport entre le texte et l’image pour raconter des histoires et surtout parce que cet art se destine aux enfants, le premier public de la littérature.
Ce qui fait de la littérature jeunesse le 10e art.