La littérature jeunesse est-elle piégée par les bons sentiments ?

vendredi 2 décembre – 18h00

« On ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments », affirmait Jean-Paul Sartre. Les livres jeunesse se font-ils aussi piéger de même ? Sa production est-elle devenue trop lisse à force de ne pas vouloir traumatiser les jeunes lecteurs ? Sous-estimons-nous la sensibilité et l’intelligence des nos enfants ?

Avec Emmanuelle Beulque, Sarbacane, Christian Bruel, auteur et éditeur, Marine Planche, BNF- Centre national de la littérature pour la jeunesse et Antoine Spire, Pen club français.

Durée : 1h.
Lieu : 16 - Comptoir des autrices et des auteurs - Salle de rencontres
Type : Débat
Publics : Professionnels
Voir la fiche complète de : BRUEL Christian