Pépites Afficher le menu

Top premiers romans

Retrouvez régulièrement le meilleur de la littérature jeunesse, sélectionné par nos comités de lecture.

  • Les Jours pairs

    de Vincent Cuvellier, illustré par Thomas Baas, hélium

  • Ma vie sens dessus dessous

    de S.E. Durrant, illustré par Katie Harnett (traduit de l’anglais par Marie Leymarie), Gallimard Jeunesse

  • Rouge

    de Mathieu Pierloot, Thierry Magnier

  • C’est mieux chez toi

    de Brigitte Smadja, illustré par Jérémie Moreau, L’école des loisirs

  • Dans les dents ! Une vie d’ogre

    de Denis Baronnet, illustré par Gaëtan Doremus, Actes Sud Junior

  • Je veux rester fils unique

    de Yann Coridian, illustré par Gabriel Gay, L’école des loisirs

  • L’École de ma vie

    de Marie Desplechin, illustré par Glen Chapron, L’école des loisirs

  • La Team Sherlock t.1

    de Stéphane Tamaillon, Seuil

  • Les mots qui manquent

    d’Anne Loyer, illustré par Bobi+Bobi, A pas de loups

  • Les Saisons de Peter Pan

    de Christophe Mauri, illustré par Gwendal Le Bec, Gallimard Jeunesse

  • Le Souffle de l’été

    d’Anne Cortey, illustré par Anaïs Massimi, Grasset

  • Quelle chance ce manque de pot !

    de Catherine Zarcate, illustré par Elodie Balandras, Syros

  • Tu vois, on pense à toi !

    de Cathy Ytak, Syros

  • Une petite voix

    de Patrick Olivier Meyer, Actes Sud Junior

  • Et si la mer était bleue

    de Mikaël Ollivier, Thierry Magnier

    L’avis de Hugues Latron
    Responsable développement du Salon du livre et de la presse jeunesse

    Deux enfants à l’imaginaire débridé, deux univers à la fois différents et intimement liés, se croisent et dialoguent par rêve interposé. Ce petit ouvrage, dans une langue épurée, poétique et rythmée, nous embarque entre songe et réalité. Avec sensibilité et intelligence, il renverse les évidences et repeint le monde. À se demander si, en vrai, la mer est bleue… Une pente doucement exigeante pour verser dans la littérature !

  • Robêêrt

    de Jean-Luc Fromental, illustré par Thomas Baas, Hélium

    L’avis de Marie Dupayage
    Bibliothécaire jeunesse à Pantin

    Robêêrt est un mouton pas comme les autres. Au lieu de paître gentiment dans son pré, il observe et apprend. Ce comportement étonnant tape dans l’œil de Prince Vaillant, le chien de berger qui va l’initier au métier. Très vite, Robêêrt devient une curiosité et s’élève dans la société, jusqu’à être envoyé en Angleterre pour devenir le mouton de compagnie de Fringant du Naseau, un cheval de course un brin suffisant.
    La première incursion réussie de Jean-Luc Fromental dans le roman jeunesse (illustrées avec talent par Thomas Baas) nous fait découvrir toute l’incroyable odyssée de ce mouton destiné à l’éternelle chaîne laine-lait-viande, qui va défendre malgré lui la cause animale, entre humour très anglo-saxon et aventures trépidantes dans le monde entier.

  • Oscar et la recette du bonheur

    de Sarah Moore Fitzgerald, Albin Michel Jeunesse

    L’avis de Marie-Claire Poirier
    Bloggueuse, « À bride abattue »

    L’auteure traite du harcèlement scolaire et de la jalousie sous un angle psycho-philosophique et aborde le désir de suicide chez les ados. L’intrigue s’installe lentement mais l’écriture devient palpitante quand un enchainement de situations installe un processus d’emprise sous nos yeux. Les vingt chapitres se dégustent comme vingt bouchées… de cette tarte aux pommes qui aurait la vertu de rendre heureux et d’apaiser les tensions. La force des (bons) sentiments peut faire des miracles.

  • C'est trop bien

    de Philippe Delerm, Milan

  • Krol, le fou qui savait plus voler

    de Sigrid Baffert et Aurore Callias, L’école des loisirs

  • Les animaux de l'arche

    de Kochka et Sandrine Kao, Grasset jeunesse

  • Nils et le terrible secret

    de Claire Clément, Bayard

  • Chère Madame Bixby

    de John David Anderson et Henri Fellner (trad. de l’anglais [É-U] par Mickey Gaboriau), Albin Michel jeunesse

  • Les Mystères du pensionnat (t.1) : L'oiseau de verre

    d’Esme Kerr (trad. de l’anglais par Charlotte Grossetête), Fleurus

  • Les sorcières du clan Nord (t.1)

    d’Irena Brignull (trad. de l’anglais par Emmanuelle Casse-Castric), Gallimard jeunesse

  • Un piano pour Pavel

    de Mymi Doinet et Amandine Laprun, Nathan

  • Marcelle et les Indiens

    de Delphine Bournay, l’école des loisirs

    L’avis de Christine Paix
    Libraire à l’Herbe rouge (Paris XIV)

    Je me suis laissée complètement embarquer dans ces deux histoires farfelues où deux poupées aident un enfant à ranger sa chambre. Quel enfant n’a pas accordé des super-pouvoirs à ses doudous ? Le tout est mis en valeur par des illustrations légères et drôles. Un joli moment de lecture et un regard sur le monde de l’enfance des plus tendres.

  • Au secours ! Maman rétrécit

    de Piret Raud, Rouergue

    L’avis de Christelle Hergas
    Professeur documentaliste au collège Utrillo à Montmagny

    Jolie histoire sur la peur de l’abandon, l’absence et la maladie. Sander apprend à grandir et à devenir autonome alors que sa mère rétrécit et risque de disparaître. Son amitié avec le chien Muri, dans le respect de la différence, est magnifique.

  • On ne mange pas son meilleur ami

    de Simone Lia (trad. de l’anglais par Marie Hermet), Flammarion

    L’avis de Marie-Claire Poirier
    Bloggueuse, « À bride abattue »

    Un livre dont les héros sont (enfin) des animaux inhabituels, un ver de terre et un poulet. Le premier pourrait être le repas du second, s’ils ne se lançaient pas tous les deux dans une grande aventure qui les conduira jusqu’au Kenya. On pensera d’abord que c’est loufoque et décalé. Mais les drôles de péripéties de Louis et de Marcus font évoluer la nécessité de leur collaboration en une belle amitié, ce qui apporte un point de vue original et humoristique sur ce sujet, souligné, avec talent, par les illustrations de l’auteur.

  • Chasseurs de livres

    de Jennifer Chambliss Bertman (Trad. de l’anglais [É-U] par Magal Duez), Robert Laffont

  • Confessions d'un ami imaginaire

    de Michelle Cueva (trad. de l’anglais par Lilas Nord), Nathan

  • George

    d’Alex Gino (trad. de l’anglais [É-U] par Francis Kerline), l’école des loisirs

  • Baleine rouge

    de Michelle Montmoulineix, Hélium

  • Zoé zizanie

    de Yann Walcker et Tristan Mory, Milan

  • Traquées !

    de Sandrine Beau, Alice

  • Un tigre dans le jardin

    d’Anne-Marie Pol, PKJ

  • Le Garçon à la valise

    de Mike Kenny (trad. de l’anglais par Séverine Maglois), Actes Sud – Heyoka

    L’avis de Nathalie Donikian
    Directrice littéraire au Salon du livre et de la presse jeunesse

    Sous forme d’une épopée faisant la part belle aux histoires d’enfance qui rassurent et font aller de l’avant, le voyage chaotique de deux jeunes migrants est ici traité avec  justesse et sensibilité… Un texte d’une grande force qui émeut et interroge tout à la fois.

  • Pax et le petit soldat

    de Sara Pennypacker et Jon Klassen (trad. de l’anglais par Valérie Plouhinec), Gallimard jeunesse

    L’avis d’Astrid Garcia
    Responsable des relations aux publics au Salon du livre et de la presse jeunesse

    À travers le périple d’un garçon prêt à tout pour retrouver son renard dont il a été séparé par la guerre, l’auteur nous livre un texte sensible et subtil, porté par des personnages forts, touchants, et la fine retranscription du point de vue de l’animal.

  • La plus grande peur de ma vie

    d’Éric Pessan, L’école des loisirs

    L’avis de Stéphanie Malléa
    Consultante dans l’édition jeunesse

    Une lecture au rythme des réflexions du narrateur qui résonne encore une fois celle-ci terminée. Ce roman bref à la tension croissante est d’une grande maîtrise : une écriture épurée et efficace relayée par un jeu typographique, une intrigue réaliste captivante et un clin d’œil très intéressant à son précédent roman

  • Ma bande et moi / Zélie et moi

    de Thomas Scotte et Cathy Ytak, Rouergue,
    de Strada Zambila, Fanny Chartres, L’école des loisirs

  • L'homme de la grue

    d’Eric Sanvoisin, Slalom

  • De nos propres ailes

    de Kinga Wyrzykowska, Bayard

  • Le jour où mon père est devenu premier ministre (et tout ce qui s'en suivit)

    de Lar Joachim Grimstad (trad. du norvégien par Marina Heide), Bayard

  • Le peuple du chemin

    de Marion Achard, Talents Hauts

  • Y a pas de héros dans ma famille !

    de Jo Witek, Actes Sud Junior