Afficher le menu
Le dessin de presse, une image pour raconter son quotidien

Le dessin de presse, une image pour raconter son quotidien

Le parcours, réalisé avec le dessinateur de presse Gilles Rochier, s'intègre tout naturellement dans le cadre des nouveaux programmes AGORA dédiés à l’éducation aux médias et à l’information pour la liberté d’expression mis en place par le département à la rentrée 2021-2022. Gilles Rochier y suit une classe du Collège République à Bobigny, en collaboration avec les enseignantes d’éducation civique et morale et de français et de la professeure-documentaliste.

Le projet : Avec Gilles Rochier, les élèves vont se frotter à la possibilité de dessins divers et variés, en passant par toutes les étapes de la création. Il va les faire réfléchir à leur mise en scène afin qu’ils soient le plus clairs et lisibles pour tous. L’objectif étant que ce soit l’illustration qui se mette à la disposition du propos. Avec tout d’abord un story-board qui positionnera la situation, suivi d’un crayonné pour préciser, puis d’un encrage, la mise en couleur sera décidée à l’issue avec chacun. Pour les élèves, l’exercice est libérateur et amusant (et ce, même si on n’est pas très doué en dessin) et les mots suivent d’autant mieux. Le sujet principal sera celui du sexisme et des inégalités filles-garçons, il s’agira d’abord d’identifier les situations afin de mieux les déjouer en créant des dialogues en image.

L’artiste :  En tant que dessinateur de presse, notamment pour le magazine Topo, un magazine jeunesse qui propose un décryptage de l’actualité au format bande dessinée, Gilles Rochier ne chronique pas spécialement la banlieue, il parle de l’humain, de lui et, fondamentalement, de là où il habite… son travail regorge d’humanité, avec ses faiblesses, ses travers et ses misères, mais aussi son humour et ses sourires… C’est un véritable vivier pour lui. Actuellement il monte des projets de réinsertion par la bande dessinée, la narration graphique moderne. Grâce à son éditeur et à cette nouvelle visibilité, il va se confronter au public « empêché » (prisons, hôpitaux psychiatriques, hôpitaux), à celui des écoles.

Ouvrage de référence : Magazine Topo, l’actu dessinée pour les – de 20 ans, Toporevue