Pépites 2021 : Sélection fiction ados

En attendant de découvrir les lauréats le 1er décembre, découvrez les 5 titres sélectionnés pour les Pépites 2021 dans la catégorie fiction ados.

Eden, fille de personne, de Marie Colot, Actes Sud Junior

À propos :
À presque seize ans, Eden a déjà porté quatre noms de famille, vécu dans trois foyers sociaux, deux états américains, de Salt Lake City à Page en Arizona. Depuis son dernier abandon, Eden cache un terrible secret qui l’empêche d’envisager un avenir meilleur. Alors qu’elle réclame son émancipation, son éducateur l’oblige à s’inscrire dans une nouvelle agence d’adoption. Il lui faut à nouveau supporter tout ce cirque des catalogues d’enfants et des défilés où elle devra se « vendre » pour décrocher de nouveaux parents.

L’Enfer, de Marin Ledun, In8

À propos :
Qui se souvient des bagnes de Guyane ? Sur les îles du Salut, au large de Kourou, la France envoie ses détenus. Les prisonniers profitent peu du charme des tropiques. Le bagne, c’est l’Enfer. C’est là qu’arrive Ahmed, un jeune homme de 19 ans, condamné pour avoir bravé le couvre-feu en rendant visite à son amoureuse. Là-bas, tout menace. Les fièvres. Les insectes. Les requins. Les gardiens. Le désespoir. Jusqu’au jour où Ahmed croise le chemin d’une petite fille.

Miettes (humour décalé), de Stéphane Servant, Nathan

À propos :
« Au milieu de la cour, dans les couloirs du lycée, à l’arrêt de bus, c’est à qui sera le plus viril. Moi évidemment, avec mes bras comme des bretzels et mes livres, je suis hors circuit. » C’est la fête de fin d’année au lycée. Sur scène, seul face aux élèves, professeurs et parents, un adolescent prend la parole, comme un numéro de stand up. Avec beaucoup d’humour et d’intelligence, il raconte en une heure son histoire, celle d’un garçon rejeté, moqué, harcelé et agressé…

Polly, de Fabrice Melquiot et Isabelle Pralong, La Joie de lire

À propos :
À
sa naissance, le genre de Polly est indéfini. Le médecin presse ses parents de choisir. Ils décident que Polly est un garçon et l’élèvent ainsi. À l’âge adulte, ce dernier ne sent ni homme, ni femme. Un album sur la pression des normes sociales et la différence.

Queen Kong, d’Hélène Vignal, Éditions Thierry Magnier

À propos :
À l’écoute de son corps, cette jeune fille explore sa sexualité librement. Mais cet épanouissement ne plaît pas aux autres?: ses camarades se déchaînent sur les réseaux sociaux. Comment inventer de nouveaux possibles?? Dans un texte court et d’une efficacité redoutable, Hélène Vignal dénonce sans complaisance les injonctions que le groupe fait peser sur chacun, fille ou garçon.